Mandat Biden, redéploiement des États-Unis comme armée du monde

C’est fait !!! Joe Biden est désormais le 46ᵉ président des États-Unis d’Amérique. Bien qu’il ait gagné les élections, il faut noter que la tâche la plus difficile revient dans la prise des décisions. Toutefois, la question la plus probable est de s’interroger sur la nature des actions de l’armée américaine dans le monde.

Le choix risqué de Joe Biden

Fidèle à ses dires lors des campagnes et des grands débats, Joe Biden s’en remet toujours au peuple pour la validation de ses choix et de ses décisions. Dans ce cas précis, le choix porte sur le secrétaire à la défense. Un homme âgé de 67 ans retraité qui serait appelé par le vote du sénat à occuper le 3ᵉ poste stratégique de la maison blanche.

Lloyd Austin est un ex-général de l'armée américaine, qui a combattu en Irak et en Afghanistan. Pour de ce qui en est actuellement dans ces deux pays, il est mieux placé pour l’instant afin de juger de la nature du redéploiement de l’armée américaine ou non. Lloyd est l’ancien directeur de l'US Central Command, qui supervise notamment les opérations militaires au Moyen-Orient. Aussi, il est un afro-américain, c’est un signe fort du respect que Joe Biden à pour la dignité de la personne humaine

Un libéral et non un perturbateur

Contrairement à son prédécesseur, Joe Biden favorise le libre-échange ; Mieux, il préconisera le dialogue à la force. Aussi, il est à noter que ce président ne fera pas de la sécurité internationale une proie aussi facile que Trump. Il saura gérer les conflits pacifiquement en respectant les principes de l’OTAN et en gardant en estime les alliés de l’Amérique.

Par ailleurs, Joe Biden étant un homme de consensus, les réformes formulées par l’alliance atlantique sur les stratégies au plan militaire auront plus de poids que ses décisions présidentielles. Au vu de tout ceci, tout semble indiquer que le redéploiement de l’armée ne serait que dissuasive et non persuasive.