Présidentielle 2022 : Regard sur les programmes des deux finalistes pour le micro-entrepreneuriat

Depuis quelques jours, l'événement politique qui marque les esprits est l’élection présidentielle en France. Le premier tour s’est achevé il y a quelques jours. Emmanuel Macron se verra donc défendre son titre de président contre Marine Le Pen. Les projets de sociétés des deux candidats comportent tous un volet important sur le micro entrepreneuriat ; que nous allons détailler et comparer.

Quelle est l’importance d’un programme pour les micro-entrepreneurs ?

L’économie et les finances sont des forces incontournables de développement. Ainsi pour prétendre à un quelconque changement social, il faut d’abord penser à l’économie. L’avancée de la situation économique est étroitement liée aux entreprises quelques soient leurs catégories respectives. En effet, les micro entreprises sont une solution très agréable. Ce régime d'entreprise simplifie le travail des entrepreneurs et son calcul de cotisations observe des règles sociales. Les micros entreprises sont de grandes sources d’emplois. Ainsi, elles luttent contre le chômage et ouvrent une porte sur l’avenir. Il est donc d’une importance considérable de proposer un véritable programme dans ce sens. Vous allez trouver ici, un site intéressant abordant les programmes des deux candidats dans le domaine des micros entreprises.

Quels sont les programmes proposés par Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour les micros entreprises ?

Dans le but de maintenir le lien de confiance avec ses compatriotes, le président Macron propose de nouvelles résolutions. Son nouveau programme repose sur une meilleure protection sociale et l’assurance d’un minimum indépendant. Il opte pour le RSA et la CFE. C’est également un programme qui tient en compte la simplification administrative pour les micros entreprises. De son côté, Marine Le Pen veut convaincre des électeurs. Candidate une troisième fois aux élections présidentielles, elle montre sa faim de servir le peuple français par son programme intéressant. Le sien, repose sur la promotion de la formation professionnelle et l’encouragement de l’entrepreneuriat chez les plus jeunes. Elle souhaite d’ailleurs, qu’avant la trentaine, tous les entrepreneurs soient exemptés des frais d’impôts.